• Black Facebook Icon

Cavigliano, Tessin, Suisse CH

Le Burlesk Center est un centre européen de recherche et perfectionnement des arts du burlesque contemporain.
Il essaie de faire le point sur la pédagogie du nouveau Clown

et découvrir la relation entre l'acteur et l'homme, le théâtre et la vie.
Il propose des stages dans le monde entier et un séminaire d'été en Suisse, dans le Tessin.

Foto: Marco Beltrametti

PIERRE BYLAND

Auteur, acteur, metteur en scène, pédagogue, pianiste. 
Formation à l’Ecole Jacques Lecoq de Paris, où il est professeur pendant 12 ans. Co-fondateur de la Compagnie Byland-Gaulier, de la Compagnie Les Fusains, avec Mareike Schnitker, et duCentre National des Arts du Cirque, où il invente la FAC: la Formation de l’acteur du cirque et des Arts du Clown. 
Auteur, co-auteur, metteur en scène et interprète d’une vingtaine de spectacles, parmi lesquels: “Le Concert, “Les Assiettes”, “L’Homme à la valise”, “Autour d’une porte”, “Une Belle journée”, “Confusion”“Homo Stupidens” ecc. 
En qualité d’acteur, il collabore avec metteurs en scène et auteurs prestigieux dont: Beno Besson, Roger Blin, Samuel Beckett, Antoine Vitez, Jérome Savary, Ctibor Turba, Jan Kratochvil, Boleg Poliva, François Billedoux, Edmond Tamiz, Peter Fitzi, Jossy Wyler, Robert Bouvier, Philippe Mentha, Marcel Robert, Valentin Rossier, Claude Stratz, Hervé Loichemol ecc.
Récemment, il interprète le rôle principal dans “Bonhomme et les Incendiaires” de Max Frisch, à la Comédie de Geneve, mise en scène de Claude Stratz, et dans “Nathan le Sage”, de Lessing, auThéâtre de Carouge, mise en scène de Hervé Loichemol. 
Depuis la fin du 2009 il est en tournée avec Sorry, un spectacle qui naît de la collaboration entre la Compagnie Les Fusains, le Footsbarn Travelling Theatre et le Cirque Werdyn et dont Pierre Byland est co-auteur, metteur en scène et acteur.


"Pierre Byland fut à l'apogée de nos recherches sur le Clown. Sa personnalité, son talent et ses dons acrobatiques contribuèrent au surgissement de l'image du « clown de théâtre » que nous annoncions . Il apportait le petit nez rouge au théâtre d'aujourd'hui et le popularisa par ses spectacles et dans ses tournées. La recherche de « son propre clown » fit le tour du monde." Jacques Lecoq dans « Le théâtre du geste », Editions Bordas

Foto: Dante Carbini

Mareike Schnitker

Parallèlement aux études magistraux, Mareike Schnitker étudie le piano, la danse et le théâtre. Depuis 1970 jusqu’en 1972, actrice de la Compagnie Carroussel à Amsterdam, elle participe à la création de beaucoup de spectacles. C’est ensuite qu’elle décide de s’installer à Paris et se perfectionner àl’école de Jaques Lecoq. Elle y reste ainsi 2 années et complète sa formation avec une année pédagogique. Mareike Schnitker oriente sa recherche vers le théâtre de création en développant et en travaillant la comédie, l’ironie et l’absurde. Pour cette raison elle décide de rester à Paris et de travailler avec la Compagnie Byland-Gaulier avec laquelle elle participe à différentes créations.
En 1981, Mareike Schnitker fond avec Pierre Byland la Compagnie Les Fusains, avec laquelle elle travaille à plusieurs spectacles.Devenue mère de deux enfants, elle continue son activité pédagogique en organisant des séminaires pour les comédiens et en travaillant sur plusieurs spectacles. Elle conduit aussi le stage intitulé l’Acteur et le Masque.
Depuis la fin du 2009 elle est en tournée avec le spectacle “Sorry”, une collaboration entre la Compagnie Les Fusains, le Footsbarn Travelling Theatre et le Cirque Werdyn.

COMPAGNIE LES FUSAINS

Est née en mars 1981 dans la Cité des Fusains, 22 Rue Tourlaque, Paris. Elle marque la volonté de quelques amis, de pays différents, de continuer et de prolonger leur travail ensemble. C’est aussi le désir d’une équipe de créer, sur un plan international, un lieu de rencontre et de travail. La compagnie ne représente pas un style défini. Les formes de théâtre que nous cherchons s’apparentent beaucoup à ce que l’on appelle souvent le comique, le dérisoire, l’absurde, le grotesque. Nous dirions, nous, que nous avons vu beaucoup de personnes rire dans les rues. Cela ne nous gêne pas quand le rire est énorme. Nous aimons les histoires drôles, parce qu’elles se faufilent vite vers des formes de poésies. La première exigence est de ne pas séparer dans une compagnie les auteurs, les metteurs en scène, les acteurs. Les auteurs viendront dans notre compagnie confronter la solitude de leur travail avec la vie de la compagnie. Ils écriront pour les acteurs, qui travailleront toujours à une création originale : celle de la compagnie.

This site was designed with the
.com
website builder. Create your website today.
Start Now